© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon
  • Hortus Domaisèla

L'argiope, prédateur redoutable

Je les attends chaque été avec impatience, ces grosses araignées rayées jaune, blanc et noir. Ça y est, elles sont là, à peine planquées dans les lavandes ou autre lieu bien dégagé. Discrètes? non pas du tout. Leur camouflage façon frelon les protège visiblement de leurs ´ennemis, de plus, leur toile est carrément plus visible que d'autres, avec cette signature en zigzag à propos de laquelle les scientifiques ne sont pas d'accord. Les hypothèses les plus hardies sont émises. Cette zone plus dense capturerait certains UV et attirerait les proies, stabiliserait la toile, servirait à créer une illusion optique quand l'argiope stressée secoue sa toile...

Ce matin, j'ai voulu faire le portrait de cette belle femelle - les mâles sont beaucoup plus petits et n'ont pas de belles rayures - quand un bourdon a touché la toile. Zap! Avec une incroyable célérité, l'argiope (Argiope bruennichi) a surgi et l'a enroulé fissa dans ses soies.

Bientôt elle pondra, j'espère qu'elle restera dans ce coin, que je puisse assister aux naissances.

Hortus Domaisèla, août 18