Bretagne

Hortus An Avelou Kozh

Hortus An Avelou Kozh
Le jardin des Vieux Vents

Ce jardin de 6000 m2 environ est situé sur la commune de Treffléan à proximité de Vannes au lieu dit Le Frédic. Je l'ai dénommé Avelioù kozh (en breton correct) qui signifie vieux vents (ces vents celtes qui soufflent dans les cœurs bretons).

Je m'y investis depuis près de cinq ans. Le terrain est situé autour d'une ferme familiale traditionnelle ayant perdu sa vocation agricole au début des années 1970. Subsiste de cette période une vingtaine de vieux pommiers de variétés diverses pour le cidre principalement (avec des amis on fait une petite auto-production), ainsi qu'une plantation de peupliers, et des haies de cyprès, de vieux arbres remarquables, des haies bocagères. Avant mon installation, mes parents ont installé quelques fruitiers classiques (pruniers, néfliers, poiriers, pêchers, cerisiers...), le reste étant en prairie. Un étang (400 m2) a été creusé dans les années 90 à reprendre complètement (envasement, étouffement par la végétation... )


Insuffler de la biodiversité

Dés le départ la volonté écologique de mon projet était affirmée, mais aussi plusieurs autres objectifs, comme l'aspect patrimonial, le renforcement de l'autonomie alimentaire familiale, le souhait de tester des variétés de légumes et de fruits (je suis agronome) pour l'agriculture bretonne de demain.

Je me suis largement inspiré de la démarche permacole pour insuffler de la biodiversité.


Les arbres existants ont été entretenus, j'ai élagué voir supprimé à certains endroits les cyprès, coupé la majeure partie les peupliers qui souffraient de pourridié et tombaient à chaque tempête vers la maison, entrepris la réhabilitation de l'étang, avec une zone lagunaire en amont et une mare (en cours). L'idée étant d'accueillir des poissons dans l'étang et de créer un espace de biodiversité aquatique supplémentaire (batraciens insectes...).


La richesse des zones-lisières

J'ai conservé les vieux arbres remarquables structurants, certains en l'état d'autres conduits en trognes, principalement des chênes et des saules.

Entre les arbres, des essences nouvelles ont été plantées, puis les prairies ont été plantées d'arbres et d'arbustes fruitiers classiques ou anciens (cournouillers, cormiers, sorbiers), ou originaux, sous forme de mini jardins forêt entrecoupés de "clairières". Je multiplie ainsi les espaces de lisière différemment orientés, ces espaces une fois formés étant selon mon intuition les plus riches en biodiversité. Ces clairières peuvent recevoir des mini jardins ou restent des espaces avec un entretien minimaliste. Au total une trentaine d'espèces d'arbres ou d'arbustes ont été rajoutés à la flore préexistante, ainsi que des vivaces. Les essais d'acclimatation concernent principalement une collection d'agrumes et de myrtes.


Faune au jardin

J'observe beaucoup d'insectes divers, les deux lézards que l'on trouve en Bretagne, des orvets, des crapauds. Coté mammifères; j'ai déjà croisé de nombreux hérissons, des écureuils, une belette, un chevreuil, des renards. Concernant les oiseaux les plus remarquables, un couple de huppes fasciées, des pics épeiches, des poules d'eau, un busard, des geais, sans exhaustivité.



Flore au jardin

Au niveau de la flore, on retrouve la flore classique des bocages et des paysages bretons. Une espèce d'orchidée forme un tapis sous certains pommiers (orchis male). Le jardin présente en quantité une flore et une faune variées et je compte sur votre réseau pour réaliser l'objectif final, un espace de refuge pour de nombreuses espèces.


Zone maigre Hotspot : une découverte

Avant ma découverte du Réseau Hortus, je n'avais jamais entendu parlé des zones pauvres. C'est un concept remarquable et cela m'ouvre de nouvelles perspectives. Je dispose d'une zone d'environ 400 m2 de terre très pauvre constituée principalement de pierres et abritant genets et landes clairsemés. Je pense qu'avec un peu d'aménagement cette zone pourrait convenir.


Jusqu'à présent j'ai travaillé seul, mais c'est un domaine d'inventivité, il est donc nécessaire de partager. Chacun y gagne; la biodiversité en premier lieu, la découverte de ce réseau renforce ma motivation à agir.


Hortus An Avelou Kozh
6000 m2

Frédéric BALY

56250

Treffléan