Hortus Faber

Centre-Val de Loire
Hortus Faber

Un Hortus en bord de Loire


Point de départ en 2015

Le jardin se compose de 2 parties : une partie à l'avant de la maison, une partie à l'arrière, côté Loire.

Quand je suis arrivée, il y avait de la pelouse tondue toutes les semaines et autour, les haies des voisins (d'un côté, des hauts thuyas, de l'autre des cotonéasters taillés) et une au fond sur le terrain, pour délimiter du chemin de halage, faite en … je ne sais pas !

Des lilas, un seringat, un petit cognassier du japon.

Il y a 2 noisetiers, un forsythia, un frêne et qq morceaux de haies (pyracantha, cotoneaster, troène), des rosiers également.

Tout ça était taillé au carré. Des cubes, répartis sur le terrain !

Je suis en location.

Avant de partir, les occupants précédents ont mis du désherbant tout le long de la maison !

Depuis 7 ans, je ne mets aucun produit phytosanitaire. C'est un terrain calcaire, parfois bien sableux, qui ne retient pas facilement l'eau.

Assez sec et « pauvre ».

La Zone de Production sur le devant... mais c'est pas mon truc !

Après observation, j'ai décidé d'implanter un potager sur le devant, là où il y a plus facilement du soleil, et puis, c'est tout près de la cuisine !!

A la grelinette, j'ai créé 6 carrés de 1,20 sur 1,20, entourés de longues bandes de terre, où seront plantés toutes les plantes et fleurs récupérées de mon ancien jardin et aussi données.

Au centre, après avoir creusé, j'ai mis une bassine avec qq plantes et de l'eau. Il n'a pas fallu longtemps pour qu'une grenouille arrive !!

Rapidement je me suis rendue compte que la terre semblait avoir un soucis : les plantes potagères poussaient mais stoppaient leur croissance d'un coup, et jaunissaient.

J'ai récupéré du crottin de cheval, mis en automne, j'ai paillé à chaque fin de printemps...

Des Zones laissées libres

Et puis, j'ai tout de suite beaucoup moins tondu, j'ai laissé un espace où l'on n'intervient pas, Je me suis amusée ! A laisser pousser à certains endroits, pour voir, à dessiner des formes dans la pelouse pour changer, …

J'ai observé les plantes qui poussaient naturellement ! Des trésors : millepertuis, achillée, vipérine, pimprenelle, plantain, … et puis saponaire, bugle, … et mes préférées : mes carottes sauvages ! J'adore, vraiment, leurs fleurs et les petits nids que cela crée !

J'ai installé aussi des fleurs qui se ressèment toutes seules, méllifères (mes préférées, je crois : le sainfoin!), simples, intéressantes écologiquement parlant, également des légumes perpétuels, me rendant compte que le potager classique, c'était peut-être pas mon truc !


Mandala et plantations

Côté Loire, avec mon fiston, on a installé un mandala. C'est quelque chose qui me plait énormément, ce mélange énergétique et végétal. Il est fait de plantes aromatiques essentiellement. On a pris le temps de le dessiner, puis de l'installer, …

On a planté un pommier. L'année dernière, il nous a donné ses premières pommes : quelle joie !

Un vrai cadeau de la vie !

Comme je suis en location, certaines plantes sont en pot car j'aimerais ne pas m'en séparer lorsque je partirai d'ici ! Mais ce n'est pas simple car elles ne se développent sûrement pas autant qu'elles devraient.

Une partie plus à l'ombre est plantée d'hortensia, muguet, et autres vivaces ramenées d'expéditions dans des jardins botaniques !

Un jardin plein de vie, de couleurs et de parfums

C'est si loin de ce qu'il était quand je suis arrivée : un vrai lieu de ressourcement pour moi et ma famille.

Je n'ai plus de chat, alors lézards, oiseaux, petits mulots circulent plus tranquillement.

J'ai vu un bon pépère crapaud. Et puis, parfois, je peux observer des lucioles. C'est magique !

Un compost, des branchages laissés dans un coin …

Il me manque maintenant le petit muret et je suis entrain de réfléchir à où trouver des pierres.

Bref : les 3 zones pour une biodiversité améliorée sont un peu mélangées, et c'est très bien ainsi !

Hortus Faber
700 m2

Fabienne PEYRON

41500

Saint-Dyé-sur-Loire