Normandie

Hortus Pinus

Hortus Pinus

Il y a quelque temps, un ami m'a dit : « Va voir sur le réseau Hortus. Ce que tu fais a beaucoup en commun avec leurs idées. »

Et voilà, beaucoup de choses que j'ai faites jusqu'à présent vont effectivement dans le sens d'Hortus. Mais il manque encore beaucoup de choses. Tant mieux, sinon ce serait ennuyeux !

La tempête du millénaire

Mais reprenons les choses dans l'ordre. Il y a 23 ans, nous avons repris la maison et son parc de 5100 m2. Le tout est situé au sud de Saint-Lô, chef-lieu du département de la Manche, en Normandie. Quatre mois plus tard, à Noël 1999, la tempête dite du millénaire, avec des vents de plus de 160 km, a mis à plat à peu près tout ce qui avait poussé chez nous pendant des décennies.

Il fallait réaménager le jardin. Pour un novice en jardinage comme moi, ce fut une sacrée tâche. Pour ce que nous appelons ici la "Zone Tampon", c'était encore le plus simple. La nature a laissé pousser de manière autonome tous les arbres et arbustes qui composent le bocage normand typique, érables, hêtres, chênes, frênes, 100 mètres de haie dense de ronces...

Résister au changement climatique

Pour la plantation dans le parc lui-même, la réflexion a été la suivante : Quelles espèces d'arbres résistent le mieux aux périodes de sécheresse, à la chaleur et à la vitesse croissante des vents liés au changement climatique? C'est ainsi que j'ai acheté des graines de pins parasols (qui, dans le sud de la France, bravent presque quotidiennement le mistral et le climat) et de chênes verts (Quercus Ilex), dont j'ai récolté les graines sous un vieux chêne vert local. Il y a maintenant ici 15 Pinus Pinea - et vous comprenez maintenant pourquoi on a choisi de baptiser notre jardin "Hortus Pinus" - et une demi-douzaine de chênes verts. S'y ajoutent une douzaine d'érables sycomores, dont j'avais ramené les graines de mon Sauerland natal, et encore quelques ifs, un énorme pin autrichien (le seul arbre qui avait survécu à la tempête).


Evolution

Au début, j'ai fait ce que (presque) tout le monde fait, j'ai tondu le gazon, traité les chemins avec du round-up, taillé les haies au cordeau. Mais avec de plus en plus mauvaise conscience. Puis, il y a une douzaine d'années, je suis tombé sur des publications sur la permaculture. Ce fut le signal de départ pour la création d'un potager correspondant. La matière organique (tonte de gazon, taille de haies, élagage...) provenait exclusivement de mon propre terrain. Les produits synthétiques sont bien entendu tabous. Entre-temps, je suis devenu l'heureux propriétaire de plusieurs faux et il m'arrive même de montrer, lors de manifestations, comment les manier et les affûter dans les règles de l'art. Désormais, on ne fauche plus que deux fois par an. La faune et la flore se diversifient chaque année davantage … pas de fin en vue !

Depuis trois ans, je mène une vie de retraité, avec un peu plus de temps à consacrer à ce qui est désormais mon "hortus". Cela signifie surtout que je peux désormais apporter beaucoup plus de structure aux surfaces que je laissais auparavant assez libres pour des raisons de simplicité. Il s'agit surtout maintenant de débarrasser une surface de plus de 1000 m2, qui était jusqu'à présent en friche, de sa végétation herbacée dense, d'enlever l'épaisse couche d'humus (qui ira dans la Zone de Production) et de la transformer en une prairie fleurie maigre de fauche (Zone Hotspot). Comme le tout se fait à la main, cela prendra toutefois un peu de temps.

Dans le potager et le jardin d'herbes aromatiques (Production) poussent surtout des aliments de base : pommes de terre, gros haricots, haricots verts, tomates, poireaux, poivrons, piments et une bonne douzaine d'herbes culinaires. Les semences proviennent en grande partie de la propre production. Plusieurs plates-bandes sont surélevées pour me faciliter le travail, car, comme on dit en Normandie, "en vieillissant, la terre est de plus en plus basse".

Mais je l'envisage avec sérénité. Car dans la symbolique des arbres, le Pinus Pinea (pin parasol) est l'arbre de la vie et ses cônes symbolisent l'immortalité !

Hortus Pinus
5100