• Delphine Depeigne

3 ans après, Hortus la Marelle a changé !

Et 3 ans après…

Marie Noëlle jardine toujours à la baramine dans ses carrières de calcaire blanc !


La zone Hotspot

C’est presque un abus de langage à l’Hortus la Marelle car le jardin est une immense zone sèche. Le Labyrinthe, qui est la copie de celui de la cathédrale de Chartres, s’est densifié. La flore s’est largement enrichie notamment avec des orchidées endémiques.

Le sol de l’Hortus a servi de matière première à la construction de murs de pierres qui abritent maintenant de multiples pensionnaires, de nombreux lézards y ont élu domicile. Le jardin se situe également dans un couloir porteur d’essaims d’abeilles, elles s’arrêtent sur une branche d’arbre pour se reposer et repartent ensuite.


Marie Noëlle a aussi entrepris de démonter une ancienne soue à cochons. Les poutres de la structure ont été conservées pour servir de support à des plantes grimpantes et notamment au duo tomates vignes qui donne de très bonnes récoltes. Ces travaux ont été l’occasion de récupérer de la paille centenaire et des grains d’orge qui ont produit quelques épis.


La zone de production

Le paillage régulier au foin commence à donner de jolis résultats et les cultures d’été prennent place malgré ce sol caillouteux. L’arrosage par oyas permet de limiter l’évaporation des arrosages et luttent contre la sécheresse très importante de l’endroit en été.

Les chevrons de la soue ont été récupérés pour former des carrés potager et gagner en hauteur de terres pour les cultures. Des fruitiers ont aussi été installés. Le système racinaire a mis 5 ans pour prendre place et les arbustes commencent à faire du bois.


La zone tampon

La plantation d’une haie d’arbustes locaux est toujours d’actualité mais l’aridité des étés et le sol ne laissent que peu de rescapés. Des viornes lantane ont su se faire une place. Chaque année, de nouveaux petits arbres sont plantés pour trouver ceux qui sauront survivre dans cet environnement.


La zone humide

La petite zone humide s’est agrandie avec des plantes de marécage. Des Reines des près sont venues s’implanter.