• Delphine Depeigne

Création d'une haie sèche - parfois appelée "Haie de Benjes*"



La haie de bois mort (aussi appelée Haie de Benjes*) est un des habitats importants dans un Hortus. C’est un formidable biotope pour de nombreux animaux sauvages. Elle sert aussi de clôture, de séparation, de brise vent et c’est un stockage pratique pour les branches issues de l’élagage. Avec cette haie, fini les allers et retours à la décharge.


Nous détaillons ici la construction en images d’une Haie avec celle que Myriam a créée chez elle en Bretagne.


On commence par installer des poteaux tous les 80 cm à 1 m de part et d’autre de l’endroit choisi. Une haie de Benjes se remplit doucement, il faut de nombreuses branches et branchages pour la remplir. On adaptera donc sa longueur au volume des matières disponibles dans son jardin. Des gobelets ont été ajoutés sur les poteaux pour les protéger de la pluie. C'est une idée !





Myriam a ajouté des abris à hérissons. Ils sont constitués d’agglos de récupération et le toit est fait d’anciennes plaques de clapiers. Un « chemin » a été réalisé pour mettre le hérisson à l’abri des vents d’hiver et des prédateurs. Ce petit refuge pourra bien sûr offrir un bel abri à d'autres animaux, le premier arrivé occupera l'espace ! Reptiles et anoures sont les bienvenus.


D’année en année, la haie va se tasser toute seule voire même avec votre aide, on pourra alors continuer à la remplir.


L'entrée de l'abri est très discrète, camouflée dans les herbes.


*Haie de Benjes - C'est le paysagiste Allemand Hermann Benjes qui a popularisé ces haies de bois mort dans les années 80. Ces longues structures de 3-4 m de large sont établies en plein champ et visent à moyen terme de créer des haies vivantes dans le paysage agricole, sans passer par la case plantation et en utilisant les bois et branches d'élagage, disposées assez lâchement. Les graines contenues dans les déjections des animaux de passage peuvent germer à l'abri des prédateurs.