• Delphine Depeigne

Quelques années plus tard, des nouvelles de l'Hortus Canis Amabilis

Dernière mise à jour : 12 mars

La zone tampon

Elle est toujours large et sauvage, très largement constituée de mimosas. Chaque année Ursula imagine un changement dans l’organisation de cette haie et puis les boutons de fleurs arrivent, puis les fleurs, la prochaine année surement…

On trouve aussi de nombreux cotonéasters et des petits tas de bois morts qu’affectionne la faune, notamment les oiseaux.




Les pyramides s’enfoncent maintenant dans la zone tampon qui les recouvre au fur et à mesure. Parfois, elles s’écroulent dans le sandarium pour le plus grand plaisir du clan des lézards et des abeilles.




La Zone Hotspot et le Potager

La grande allée est devenue une réserve de rosettes en tout genre et de mousses. La diversité des plantes est en constante évolution.

Le potager, après une période de stand by, sera repris en 2022, pommes de terre, poireaux et cucurbitacées devraient à nouveau s’y retrouver.


L’Hortus Canis Amabilis porte toujours bien son nom, la chienne ferme noblement les yeux sur tous les visiteurs qui ne manquent pas de visiter ce petit paradis : la dizaine de poules du voisin qui viennent en excursion, le hérisson qui a maintenant clairement établi son domaine et qui ne laisse aucune chance aux escargots et enfin un petit oiseau handicapé qui vit chez Ursula depuis 2 ans et considère le lieu très à son goût. Retrouver la fiche de Hortus Canis Amabilis (Pays de la Loire) ici



Posts récents

Voir tout