• Hortus Domaisèla

Au coeur de l'été, voici la saison des frelons !


Photo Sebastien Billard. Voyez les trois ocelles, yeux rudimentaires

Si terrible, vraiment ?


Le frelon, dit-on, attaque volontiers et serait extrêmement dangereux : “sept piqûres de frelon tuent un cheval, trois piqûres tuent un adulte et deux un enfant.” Mais cela est faux, sauf pour les personnes allergiques bien sûr, mais à ce moment-là, la guêpe ou l’abeille mellifera est tout aussi redoutable.


En réalité, ces animaux sont plutôt paisibles et mènent une vie qui recèle encore quantité de mystères. Il est d’ailleurs protégé en Allemagne où il arbore le titre glorieux de “gendarme de l’environnement”.


Quelques précautions tout de même


Que faire pour éviter qu’ils ne se sentent menacés et attaquent ?

  • Respecter leur trajet d’envol et d'atterrissage

  • On parle de 4m de distance de sécurité du trou d’envol, beaucoup ont constaté que 2m sont suffisants, tout dépend de l'agitation autour. Les frelons nous reconnaissent !

  • A proximité du nid, avoir un déplacement doux et paisibles

  • Ne pas leur souffler dessus

  • Repérer les nids avant de tondre ou débroussailler. Ils détestent…

  • Une évidence, et pourtant… : ne pas exciter le nid “pour voir”


Un frelon entre dans ma maison, que faire ?

Comme beaucoup d’autres insectes, les frelons sont attirés par la lumière de nos maisons. De plus, elles chassent aussi à la nuit tombée. Si un frelon est entré, rester calme, éteindre les lumières, ouvrir les fenêtres, éventuellement allumer une lumière sur le balcon ou terrasse, l’animal sortira rapidement sans paniquer.


© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon