© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon
  • Hortus Domaisèla

Hortus d'Ulysses, un nouvel hortus dans le réseau !

L’hortus d’Ulysse se situe dans les Pyrénées-Orientales, entre les petits villages de Mosset et Campôme, à 600m d’altitude.

Le terrain d’un hectare et demi est composé de différentes zones, avec la particularité qu’il comporte un grand gîte avec beaucoup d’espace dédié aux loisirs. Notre maison est séparée du gîte par des haies et clôtures. 

Les 3 zones

Les zones hotspot avec principalement des plantes méditerranéennes (cystes, sauges, romarin…) mais également des stipas, des acanthes se trouvent éparpillés en différents endroits, ainsi que des tas de bois mort. 

Les zones tampons sont constitués de haies d’éléagnus, de haies mixtes, de bambous, de lierre dans les vieux cyprès, de peupliers, de ronciers et de haies de bois mort. 

Il y a principalement deux zones de production, une à coté de la maison avec un potager en permaculture, des petits fruits et des aromatiques et beaucoup plus loin de la maison un verger-potager en terrasses avec une trentaine de fruitiers (amandiers, cerisiers, plaqueminiers, figuiers, abricotiers, pommiers…) et des plantes sauvages qui font leur retour. Cette zone est encore très herbacée car broutée par des ânes pendant des années. Elle se situe à coté d’une zone boisée (principalement chênes) et un ruisseau qui dévale en cascades. Cette partie du terrain n’est pas clôturée. 

Un retour vers ce qui est précieux

Le Hortus héberge plusieurs beaux murs en pierres sèches et depuis peu une pyramide nommée Ulysse. Tout comme dans l’odyssée, l’histoire de ce hortus est une quête de sens pour échapper à la résignation d’un monde qui se meurt, un retour vers ce qui est précieux, une tentative de restaurer la biodiversité… 

Le voyage est long mais tout autour du hortus cela « bouge » aussi, du maraîchage en bio et des prés ont remplacé des cultures de pêchers en agriculture « classique ».

Tout un petit monde se plait au jardin, lézard, gecko, couleuvre de Montpellier, coronelle, chauve-souris, écureuil, blaireau ainsi que beaucoup d’oiseaux (mésanges, sittelles, merles, rouge-gorges, pic épeiche, rouge-queue noir, geai, buse variable…) et d’insectes (bourdons, xylocope, moro-sphinx, grande tortue, punaises, cétoines, grand capricorne, mante religieuse, criquets, sauterelles, grillons, libellules), araignées (épeire). Le hortus est devenu un refuge L.P.O. depuis peu. 

Parfois un sanglier, un chevreuil s’y hasarde en y laissant quelques traces, cela aussi fait partie de l’histoire d’Ulysse.

Et pendant que le héros de l’Odyssée rêve de son retour à Ithaque nous imaginons une petite mare qui ferait la jonction entre les différentes zones et pourrait accueillir encore plus de petites bêtes! L’aventure continue ! Aurélie