© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon
  • Hortus Domaisèla

Hortus Florac Ariegeois, bienvenue dans le réseau !

Région Occitanie

Mélanie et Ivan sont arrivés dans ce jardin en aout 2015. C'était une véritable friche avec différents déchets des anciens locataires remontant à la surface. Pas d'arbres, pas d'ombre, une terre lourde, calcaire et pauvre en humus et autres vers de terre... Depuis, ils plantent peu à peu des arbres, arbustes, médicinales et un petit potager.

Hortus Florac Ariégeois au début en 2015

Un Hortus en forme de fleur

Le tout en un joyeux fouillis dans une fleur: les tiges/pédoncules sont les allées tondues plus rases et les les pétales ou bulles sont les lieux de plantations des arbustes/vivaces/annuelles. Le compost est préparé grâce aux légumes périmés que Mélanie ramène du magasin bio où elle travaille (qui se fait donc petit à petit, on essaie d'amener le moins d'intrants possible à part les plantes qui proviennent d'un pépiniériste local bio et de marchés aux plantes qui sont légions dans notre région au printemps). Les propres petits "déchets" de cuisine, on les met directement au pied des plantations, en compostage de surface. Sources d'inspiration : le Pebble Garden en Inde et en piochant des idées entre amis, sur les réseaux, dans des lectures, d'après les précédentes expériences...


Un Hortus au design floral

Plusieurs zones

Admirateurs des travaux sur la permaculture et bien sûr de Fukuoka, Melanie et Ivan ont créé leur jardin en plusieurs zones: les zones tampons qui sont constituées de ronces, de bois entrelacé, les cairns dont ils sont fans jalonnent le jardin et leur rappellent de belles randonnées en montagne.

Il y a beaucoup de zones hotspot puisque c'est comme ça que que le jardin était en arrivant, la zone plus riche se fait petit à petit en attendant que le sol s'enrichisse aux endroits "prévus" et que les arbres poussent. Ce qui manque aujourd'hui dans notre jardin est une zone d'eau. Pour le moment, Melanie et Ivan sont entrain de créer un mini-marécage comme sur la p'tite astuce hortus. La base est faite ainsi que la plantation de Reines-des-Prés. Le reste des plantations se fera en automne. Ce mini-marécage est alimenté par l'eau récupérée des lavabos et éviers de la maison.

La mare viendra un jour s'ils rachètent leur maison et le terrain aux propriétaires!


Du point de vue écologique, ils privilégient les plantes qui s'adaptent au jardin et à ses spécificités tout en étant utiles aux insectes et oiseaux. Il y a 2 ruches et l'eau de pluie est récoltée - mais aujourd'hui, les 2 bacs ne sont pas suffisants, notamment en cette année 2019 caniculaire, pour couvrir les besoins en eaux des jeunes plantations. Laissons le temps au temps... C'est ce que nous apprend aussi le jardin!