• Hortus Domaisèla

La reine frelon : presque toute la vie dans la pénombre


Pour les ouvrières (sur la photo), une vie lumineuse. Pas pour les reines - Photo Cali Mero

Au printemps, la jeune reine va toute seule commencer la construction du nid. Elle façonne les premières cellules, pond puis nourrit le couvain, jusqu'à ce que les ouvrières éclosent. A partir de ce moment, elle n'ira plus chercher la nourriture, et ne quittera plus cet endroit.


Dans ce château sombre en papier mâché, la reine frelon pond inlassablement et va donner naissance à un peuple de soeurs : les ouvrières. En moyenne, un millier de frelons naîtront en un an, mais chacune d'entre elle ne vit au maximum qu’un mois...

Toutes ces femelles besogneuses vont participer activement à la création d’un royaume, à nourrir le couvain et à défendre ce fragile palace.


Ce n’est qu’en fin d’été, alors que la colonie atteint son maximum démographique (on parle de 600 à 800 insectes quand même) et qu’il serait franchement suicidaire de vouloir attaquer ce fief, que les jeunes reines et les mâles éclosent. Après l'accouplement, les mâles ne survivent pas longtemps. Il ne restera alors que des jeunes reines qui iront chercher un coin pour passer l'hiver.

© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon