• Hortus Domaisèla

Récolte tes graines de sauvages !

Les mélanges du commerce proposent bien souvent des annuelles, des graminées et parfois des graines de plantes qui ne sont ni locales, ni vraiment utiles aux insectes. Je pense aux pavots de Californie ou aux calendulas, jolis pour nos yeux, mais que pour nos yeux ou presque. Il y en a d'autres...

Graines de carotte sauvage en bocal ouvert

Si tu veux une prairie utile et belle dans la durée, il te faudra une bonne proportion de plantes vivaces, et faucher à certaines périodes.


En attendant, voici quelques conseils pour récolter les graines de plantes sauvages.


Tu as repéré un petit coin prometteur lors de tes balades, il y a plein de plantes sauvages et locales et tu voudrais les installer dans ton hortus, pour ta Zone Hotspot par exemple. Voici quelques conseils utiles.


Il y a des espèces protégées dont la récolte de graines est interdite

J'ai essayé de trouver une liste des espèces protégées sur mon département – le Gard – et j'ai abandonné après un quart d'heure de recherches infructueuses. Sans doute en creusant sur ce genre de site https://inpn.mnhn.fr/telechargement/referentielEspece/reglementation Météo

Évite de récolter sous la pluie ou quand les conditions météo sont humides. Les petits matins d'automne sont charmants avec la rosée, mais ce n’est pas idéal pour la récolte. Attends que le soleil ait fait évaporer ces belles perles.


A éviter comme la peste

Il y a aussi des invasives, et celles-là, il ne vaut mieux pas les introduire dans nos Hortus... je pense par exemple au séneçon du Cap qui est sur la liste noire ou grise de nombreux pays. Elle est jolie, cette plante... mais il y a un hic. Si tu n'es pas sûr-e de la plante, attends une identification.


Avant de récolter

Observe bien

  • La plante que tu convoites pousse-t-elle dans des conditions similaires à celles de ton hortus?

  • Observe : le sol : caillouteux? sableux? argileux? humide? sec?

  • L'exposition : soleil? mi-ombre? ombre?

  • Les plantes autour : elles te donnent de nombreuses indications sur l'écologie de cet espace.

  • Si un max de critères correspondent, tu peux y aller. Inutile de semer une Eupatoire à feuille de chanvre (une merveille pour les insectes) dans de la rocaille sèche type garrigue...

  • La plante est-elle commune, est-ce que tu la connais? Il y a-t-il suffisamment d’individus de cette plante à l’endroit choisi?

  • Les graines sont-elles mûres? Une Une graine cueillie verte ne germera pas. Comment le savoir? En général, quand les tiges sont sèches et brunissent, les fruits (et donc les graines) sont bons pour la récolte. Les graines sont visibles, en général de couleur foncée et les fleurs sont très sèches.

Vas-y!

  • Ne sois pas trop gourmand-e et ne fais pas ton Attila. Prends les graines sur plusieurs plantes.

  • Attention quand tu manipules la plante, parfois les graines sont minuscules et se répandent au sol ou s’envolent quand tu coupes la tige.

  • Conseil perso : il m'est souvent arrivé de faire trop confiance à ma mémoire. Noter le nom des graines? Prendre la plante en photo et numéroter le sachet? Pffff, la flemme. De retour à la maison... ben c'est déjà beaucoup moins clair. Certaines graines sont facilement reconnaissables, d'autres, franchement moins. Donc : je numérote, je prends la photo. Comme ça c'est fait.

Différents types de fruits et de graines

  • Certaines graines se détachent tôt ou sont expulsées comme chez la bourrache ou les becs de grue. Tu arrives pour la récolte et ... zut, y’a plus rien. Solution : tu récoltes juste AVANT que les fruits soient mûrs et tu laisses sécher la tige sur un tissu clair de préférence.

  • Certains fruits tombent à terre avec les graines. Exemple : la Benoîte

  • Certains fruits sont charnus comme la morelle douce-amère. Il faudra extraire les graines du fruit et les sécher

  • D’autres planes ont leurs graines dans des capsules, des gousses, des akènes... comme le millepertuis ou la scabieuse. Là, il te faudra ruser. Je coupe les tiges bien mûres et les place précautionneusement la tête en bas dans un sac en papier. Je laisse sécher et secoue un peu. Les graines tombent au fond.

nettoyer, stocker, semer

  • Faut-il nettoyer les graines ? Oui, quand même un peu. Mais le résultat comme chez les grainetiers, je n'y arrive que rarement. J'enlève le plus gros. Pourquoi? Pour éviter des moisissures et aussi de garder des petites bêtes qui pourraient compromettre mes futurs semis.

  • Puis-je les semer tout de suite? Oui, la nature a prévu cela. Certaines vont germer vite et former une rosette la première année, d'autres vont germer au printemps, et d'autres se feront désirer plus longtemps encore. Ce qu'il faut savoir, c'est que la nature a aussi prévu que ces graines servent de nourriture à de nombreux êtres vivants. Si tu sèmes à la volée directement, seul quelques-unes arriveront à pousser, c'est normal. Tu peux aussi les semer dans des godets et les repiquer. Certaines préfèreront le semis au printemps, l'autre en automne, cela dépend des espèces. Si tu sèmes directement, une règle importante: plus la graine est petite, plus elle doit être proche de la surface. Et donc, si tu suis bien, plus elle est grosse, plus tu pourras l'enfoncer dans la terre. Oh pas grand-chose, 2-3 cm. En général, ce ne sont pas des graines de fleurs, mais d'arbustes ou d'arbres.

  • Combien de temps faut-il les faire sécher? Dans un endroit sec, bien étalé, au moins deux semaines.

  • Comment les stocker? Le mieux est le papier, les boîtes hermétiques, ce n'est pas conseillé, il y a des risques de moisissures. Tuto et origami d’un sachet en papier http://www.sandrawillauer.com/portfolio-item/sachet-graines/

© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon