top of page
  • Photo du rédacteurHortus Domaisèla

Hortus Punkus en Auvergne, bienvenue !

Dernière mise à jour : 13 août 2019

Depuis plus d'an an, Harvey Danielson, apprenti permaculteur, s'occupe de son Hortus Punkus de 2500m2 entouré de pâtures. Pourquoi ce nom ? C'est un jardin punk : pas cher à faire, facile à faire avec les moyens du bord, à entretenir, autonome, résiliant, non nuisible (quasi zéro déchets), écologiquement sympa et plus beau que la situation de départ.

C'est à une altitude de 720 m en Auvergne qu'est situé cet Hortus et Harvey y a beaucoup travaillé, tout à la main : accompagné de ses deux chiennes, il a creusé un puisard pour capter les sources temporaires qui traversent le terrain et aussi un walipini (serre semi-enterrée. Il n'y a pas d'eau courante. Les pierres extraites par ces travaux ont servi à monter des murs de pierres sèches qui encadrent les bacs de culture. Pourquoi des bacs de culture ? Le sol y est "compliqué" : marécageux en fin d'année, sec et dur comme du béton en été, quelques poches d'humus, des rochers affleurant et du gore (sable grossier aussi appelé arène). Aussi, la zone potagère est elle abondamment mulchée. Des tas de branchages et des troncs morts accueillent divers insectes et Harvey espère la venue d'essaims sauvages d'abeilles mellifera.

Y poussent spontanément des ronces, astragales, germandrées, chardons, renoncules, houx, genêts, petits chênes, trèfles, plantains, etc.


Posts récents

Voir tout

1 Comment


Harvey Danielson
Harvey Danielson
Jan 28, 2019

Merci Hortus Domeisèla pour cet accueil. Depuis ces photos, réalisation d'une haie de Benjes pour couper une partie du vent dominant refroidissant trop fortement la partie verger-potager (pas encore forêt comestible) même en été. Un projet de Shakkei est en cours sur une des zones tampons pour casser l'impression de mur végétal.

Like
bottom of page