• Hortus Domaisèla

Bienvenue au Hortus Satis Collis en Corrèze !


Le jardin des belles collines


Guillaume Desfaucheux a choisi ce nom car il est entouré de belles collines. Satis Collis = jolie colline en latin. Un coin magnifique où il a grandi, c'est le terrain familial et il y est très attaché. On peut y apercevoir les monts d'Auvergne ainsi que le Lot. Un jardin de 2 ha, constitué de haies, de sous bois, de prairies, d'un verger, d'un potager, d'un jardin de simple et d'un jardin ornemental. Le tout sur un sol sableux très peu profond (15 cm par endroit, puis du schiste).


Les zones maigres abondent et offrent de jolies floraisons étalées sur les saisons. Le verger et le potager sont envisagés sous le prisme de la permaculture et de l'agro-écologie. Les seuls intrants ont été un camion de 25 T de refus de criblage issus d'une station de compostage à 10 km du jardin.

Canopée, Zone de Production et Hotspot (prairie)


Compte tenu de la surface et de la gestion des prairies (gestion différenciée, exportation des fauches pour la zone de production), les insectes sont très nombreux. Tout comme les arbres, omniprésents mais pas encore assez à mon goût : nous aimerions créer une canopée sur la quasi totalité du terrain, et conserver 5000 m² de prairie maximum.


Nous concentrons surtout notre énergie sur la zone de production, notamment le verger : nous collectionnons les espèces, dans le but de créer une pépinière de plantes fruitières et médicinales sur un autre terrain récemment acquis par Guillaume et sa compagne.



Projets récents ou réalisés récemment :


2017

  • Création de haies fruitières très diversifiées (200 m)

2019

  • Plantation d'une centaine d'arbres et arbustes fruitiers.

  • Agrandissement de la serre à 45 m².

  • Destruction de la quasi totalité des bambous présents sur le terrain, environ 300m². Ces variétés traçantes devenaient trop envahissantes et inutiles. Nous avons conservé une haie de bambou et un patch de bambous japonais, très utiles pour la zone de production.

  • Création de pyramides dans la serre et dans le potager. Depuis, un crapaud chanteur s'est installé dans la serre, près de la pyramide et d'un point d'eau rajouté pour l'occasion. Le but est de créer un continuum entre le jardin et la serre, pour inclure davantage cette dernière dans l'écosystème.

2020 :

  • création de petites mares, multiplication des arbustes mellifères pour recréer des haies l'an prochain.

  • Création d'une haie sèche de 15 m à la lisière entre la forêt et le potager, le but étant de renforcer et d'enrichir l'écotone.


La page de Guillaume : le potager permacole sur facebook

Le site du potager permacole



© 2019 by Nini & Yoyo. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon